Consultation diététique en ligne
Consultation diététique par Diététiciens et Diététiciennes Nutritionnistes 

Peut on se fier aux allégations nutritionnelles ?

 
 

Les termes

 
Les mentions «Allégée en sucre», «Source de calcium», «Riche en lait», ou encore «Pauvre en matière grasse» sont de plus en plus présentent sur les étiquettes de nos produits alimentaires.

Comprenons-nous vraiment leur signification ?

Il faut souvent être un client averti pour saisir la réalité des termes indiqués sur les emballages...

D'où l'intérêt de lire régulièrement les étiquettes, les compositions et valeurs nutritionnelles des denrées que vous achetez....
 Allégation nutritionnelle
 

Réellement intéressant ?

 
Il serait logique de penser que ces produits sont plus sains, meilleurs à la santé, à privilégier lors d’un régime. La réalité est souvent autre.
 
Ces allégations nutritionnelles s’avèrent parfois floues ou discutables et sont souvent présentes pour déculpabiliser le consommateur. Dans bien des cas ces indications sont avant tout des messages marketing.
 

Un exemple d'allégation trompeuse

 

Prenons l’exemple de biscuits portant l’allégation « allégé en matière grasse ». En y regardant de plus prêt l’allègement est souvent minime (25% par rapport à la moyenne des produits comparables). De plus cette indication ne souligne qu’un seul aspect du produit (les graisses) en omettant de mentionner le niveau élevé de sucre. En comparant ce biscuit « allégé » à un biscuit classique on peut se rendre compte que finalement leur apport énergétique sont très proche.
 
Dans cet exemple, l’allégation est avant tout présente pour déculpabiliser le consommateur gourmand.

 

Stratégie commerciale

 
Mettre en avant une caractéristique nutritionnelle d’un produit en dissimulant d’autres caractéristiques moins reluisantes est une stratégie commerciale fréquente.
Dans certain cas le « plus nutritionnelle » affiché est très trompeur. C’est le cas sur certaines sucettes dont l’étiquetage met nettement en avant un taux de matière grasse de 0,5%, or les graisses entre très rarement dans la composition de ce type de confiseries. Cet étiquetage a pour but avant tout de dissimuler la teneur en sucre du produit (80%) qui elle n’est indiquée nulle part.
 

Les dangers

 
Les aliments très riches et très caloriques destinés aux enfants (barres chocolatés, pâtes à tartiner…) présentent, eux aussi,  bien souvent des allégations nutritionnelles : riche en calcium, riche en lait…qui font croire aux parents que ces goûters sont sains et adaptés à la croissance de leurs bambins. En réalité les inconvénients nutritionnels de ces aliments (riche en graisses de mauvaise qualité, en sucre…) sont largement supérieurs aux avantage mis en avant.
 

En conclusion

 
En conclusion, les allégations présentent sur les emballages de nos denrées alimentaires ne permettent pas, seules, de connaître la qualité nutritionnelle de ces produits. Il est donc nécessaire de consulter la liste des ingrédients et éventuellement l’étiquetage nutritionnel (taux de lipides, glucides…) afin de réellement connaître la valeur nutritionnelle de vos aliments.
 

Un diététicien ou une diététicienne près de chez vous ?

 

www.dieteticien-liberal.net 

 

Pour une consultation diététique

 

Pour me contacter Sabine

Pour une consultation en ligne remplir le formulaire "Bilan Poids"